Une souffrance parfois non verbale

Un enfant qui va mal ne va pas nécessairement parler de son mal-être. Sa souffrance peut s’exprimer à travers différents symptômes qui viennent signifier ses difficultés. Il s’agit alors de comprendre ces modes d’expression. Pour cela, j’utilise différents médiateurs lors des entretiens : dessins, jeux, modelage...

Le premier entretien

Cette première rencontre se déroule en plusieurs temps.

Au début de l’entretien, je reçois l’enfant en présence de ses parents. J’aborde et questionne l’origine de la demande. Chacun des membres de la famille est libre de prendre part à cet échange afin de pouvoir s’exprimer et donner son point de vue. Tout au long de cet échange, j’observe l’enfant et veille à ce qu’il puisse intervenir lorsqu’il le souhaite.

Ensuite, avec son accord, je reçois l'enfant en individuel. Je lui fais part du secret professionnel et instaure un cadre rassurant pour qu'il puisse commencer à se sentir libre d’investir cet espace-temps lui étant propre.

En fin de séance, j’invite les parents à nous rejoindre afin que nous discutions tous ensemble de la poursuite des séances.

Les motifs qui peuvent amener les enfants à consulter un psychologue, cette liste est non exhaustive :